Logo Dainville
Le CND remercie la municipalité
pour son soutien
Accueil
Patientez ...
Cercle Numismatique Dainvillois > Le trésor de Dédé

Notre gazette "Le Potin"

> Accueil

> L'Euro
> Monnaies romaines
> Monnaies celtes
> Les Huns
   une numismatique peu connue ...
> Les Royales
> La période contemporaine
   (après 1789)
> Fonderie et laminoir
   de Biache St Vaast (Pas-de-Calais)
> Le trésor de Dédé
> La monnaie à Arras

Infos pratiques

> Nous rejoindre
> Nous contacter
> Formulaire d'inscription à la bourse du 8 Mai 2018
> La vie du cercle
> Liens utiles
> Documentation
> Lexique numismatique
> Plan du site


Facebook


Chaque auteur est responsable des documents, informations et explications des dossiers qu'il présente ci-dessus.
Le Cercle Numismatique Dainvillois décline en conséquence toutes responsabilités sur ces sujets.

Le trésor de Dédé


Introduction

Il a 14 ans et s'intéresse déjà aux monnaies qu'il glane au hasard des rencontres et de multiples tiroirs qu'il ouvre le coeur battant dans l'espoir de trouver "une fausse monnaie".
Il s'agit le plus souvent d'une monnaie étrangère qu'un sort malicieux a placé là, un jour, sciemment pour être découverte, inventée oserai-je dire, par un adolescent un peu plus curieux que ses congénères.
Ou bien encore d'une de ses monnaies sortie des ateliers de la monnaie de Paris, de Lille ou de Strasbourg que les commerçants utilisaient pour remplacer, sur leur balance, un poids absent : monnaies de bronze du XIX éme à l'effigie de Napoléon III ou de la Marianne de Dupuis.
Ou encore ... bien d'autres choses !

Un jour, un de ses camarades, connaissant son goût pour les monnaies anciennes, lui apporte une boite avec de ses vieilles choses "sans intérêts" ... et il là lui donne.

C'était il y a près de 50 ans

Et c'est ce Trésor de notre ami Dédé que nous vous présentons aujourd'hui.

Le Trésor

Cette médaille, sans doute fleuron du trésor, est à l'effigie du Cardinal Charles de Bourbon, que la Sainte Union a choisi pour Roi afin de remplacer Henri III assassiné par Jacques Clément en 1589 et ce, en opposition à l'héritier légitime, le futur Henri IV.
Charles de Bourbon a régné fictivement sous le nom de Charles X.
La médaille n'est pas datée mais il ne fait aucun doute qu'elle est ancienne.
Nous pensons qu'elle a été frappée soit pendant son "règne" entre 1589 et 1590, soit plus probablement sous le règne d'Henri IV.
En effet l'intérêt de sortir cette médaille sous le très catholique Louis XIII ne nous paraît pas probant.
  

Un des multiples jetons dit de Nuremberg.   

Jeton à l'effigie de Philippe IV d'Espagne (1621-1655).   

Jeton de Notaire sous Louis Philippe (1830-1848).   

Très jolie médaille de mariage en argent.

Jeton en argent de la Caisse d'Epargne de Lille au XIX éme siècle.
Cette médaille a une histoire, en effet, copie d'un bronze qui se trouve aujourd'hui dans les locaux de la Caisse d'Epargne Nord France Europe, fut interdite au prétexte "qu'on ne pouvait voir un jeune homme en haillon déposer son obole à la Caisse d'Epargne".
  

14 juillet 1880.
  

  

Une belle série de médaillettes du XIX éme siècle, avec, en haut à gauche une médaillette de 1880 commémorant le premier 14 Juillet (fête nationale) de l'histoire.

Médaille ou décoration de sauvetage ?
Sans doute XIX éme.
    

Belle médaille ou jeton en argent
pour la Compagnie d'Assurances "La Providence".
  

Une belle serie, là encore, de ses "journées" frappées et distribuées pendant la Première guerre Mondiale, au profit des veuves de guerre, des Serbes, des Poilus, ....
Il s'agit d'une collection à part entière, de médailles populaires comme les médaillettes.
  
  
  

Monnaie de Nécessité allemandes de la ville de DÜREN.
Cette monnaie est en fer.
  

Splendide monnaie de Nécessité allemande de 1923 de 10 000 Marks pour la Province de Westphalie.
Nous sommes en pleine inflation galopante en allemagne et 10 000 Marks ne représentait pas une valeur importante.
  

Médaillon produit par la compagnie pétrolière Shell vers 1965/1966.
Il fait partie d'une série de 13 médaillons commémorant les fleurs provinciales, les armes des provinces canadiennes, des territoires et une pour l'ensemble du canada.
Ils ont les fleurs procinciales d'un côté (avec le nom de la fleur en anglais et en français), et les armoiries de la province de l'autre (avec le nom de la province).
La date correspond à la date à laquelle la province a rejoint le Canada.
Ils ont été donnés en cadeau lors des achats d'essence.
Les médaillons ont chacun un diamètre de 31,6 mm, et un poids d'environ 12,1 grammes.

Remerciement à Sylvain A. qui nous a envoyé ce lien
  

A découvrir ces monnaies ou jetons qui nous sont inconnus ... Pour l'instant.
    
Haut de page
  > Internet Explorer 6.0 | Firefox 3.0.1 | 1024 x 768 <